cairn de barnenez

Cairn de Barnenez

Lumière sur le Cairn de Barnenez en Bretagne, visite incontournable lors de votre séjour camping en Finistère Nord.

Monumental témoin d’un passé ancien

Le grand cairn de Barnenez est un site mégalithique remarquable situé à Plouézoc’h, sur la presqu’île de Kerneléhen. Monument funéraire érigé au néolithique, il est situé sur un point élevé : un choix d’implantation récurrent pour les structures de ce type comme les sépultures à la préhistoire. Le Cairn de Barnenez a toutes les caractéristiques des constructions mégalithiques datant du début de la sédentarisation, notamment par ses dimensions : la tendance est alors au gigantisme, comme en témoignent aussi ces immenses menhirs dressés qui parsèment le littoral armoricain. À ses origines, le cairn de Barnenez jouxtait un second monument, de taille plus petite, qui a malheureusement été détruit durant l’aménagement de la route touristique de Térenez. Le cairn, également abîmé durant ces travaux, a fait l’objet d’une restauration dans les années 60. Il consiste aujourd’hui en un monument de pierre long de 70 mètres et large de 25 mètres, pour une hauteur de 8 mètres au point le plus haut.

Une structure complexe

À l’instar des pyramides égyptiennes, le monument funéraire du cairn de Barnenez se caractérise par une architecture et une structure interne complexes. L’ensemble abrite plusieurs chambres funéraires dolméniques desservies par des couloirs, ainsi qu’une chambre centrale précédée d’une antichambre. Deux chambres funéraires se distinguent des autres par leurs ornements : des gravures représentant des haches, des arcs, des outils et des signes divers. Les études archéologiques et architecturales ont montré que la construction du cairn relevait de la performance, le terrain étant en pente. La solidité de l’ensemble est assurée par de nombreux contreforts. Le cairn est constitué en réalité de deux monuments funéraires, l’un dit primaire, l’autre secondaire, construits en deux temps. L’ensemble est constitué de 11 dolmens : 6 dans le premier cairn, 5 dans le second. Les ouvertures des chambres dolméniques sont visibles depuis l’extérieur. Ce monument funéraire est considéré comme l’ancêtre des allées couvertes, avec lesquelles on perçoit déjà des similitudes architecturales, notamment dans l’utilisation des grandes dalles de granit pour la formation des couloirs.

Sépulture collective, le cairn de Barnenez semble avoir été réservé à une élite. Ses dimensions gigantesques impliquent le recours à une main d’œuvre importante. Ses dalles de pierre gigantesques proviennent d’un site d’extraction situé à 1 km environ du monument funéraire. Autant d’indices précieux sur l’organisation de la société des premiers humains sédentaires entre 4500 et 3500 ans avant notre ère. Si vous souhaitez observer des mégalithes (menhir, dolmen) vous admirerez ici un assemblage incroyable de pierres levées sous lesquelles ont été retrouvés des fragments d’ossements lors des premières fouilles archéologiques.